Warning: Missing argument 2 for wp_widget() in /home/namirade/www/wp-includes/widgets.php on line 76
L'aventure d'un film » Blog Archive » WORKSHOP
16 mar 2009 WORKSHOP
 |  Category: CINE BLOG

J’ai passé dix jours passés en Syrie,  dont trois consacrés à un atelier de pitching et de réécriture.

Nous étions cinq réalisateurs à y participer. Trois égyptiens, deux libanais.  Plus quelques observateurs.

p11207971

Nous avons commencé par pitcher nos projets devant tout le monde. Exercice difficile, surtout lorsque les projets sont personnels.  Quatre des cinq projets abordaient des questionnements intimes de leurs auteurs, sur la famille, les origines ou l’identité. Cela me pose vraiment question.

Il y a dans le pitch une dimension intéressante qui oblige à aller à l’essentiel de ce que l’on veut raconter.  Surtout lorsqu’on parle dans une langue étrangère.Dans mon cas, l’essentiel était sans doute mon besoin de retourner en Egypte pour me réconcilier avec mon pays et renouer  avec ma famille. Classique.  Le pitch a aussi une dimension marketting qui me met mal à l’aise.  Convaincre les auditeurs.  Donner l’image de quelqu’un qui sait exactement ce qu’il veut.  Masquer ses doutes.  Je sais que cela fait partie de mon métier.  Mais je n’aime pas cela. Je sais le faire à Darty quand il s’agit de vendre une télévision. Mais demander à Namir de vendre du Namir, c’est autre chose. J’ai  si peur d’assumer que ce projet m’implique entièrement, que je le raconte avec un détachement trop artificiel. Et cela donne le sentiment que je ne suis pas très impliqué dedans.

d-053

mik1

Les deux jours suivants, ont consisté à retravailler les dossiers de nos films. 1 page recto verso. Contenant le résumé du film, le style et la specificité du projet.

Les deux animateurs qui encadraient cet atelier sont des pointures du documentaire. Deux danois, très sympathiques et pédagogues.  Ils ont pointé ce qui manquait dans mon projet pour qu’il soit « sexy » :   Un enjeu dramatique fort.  Et renforcer la motivation de mon personnage :  Mon départ en Egypte, qui déclenche le film,  doit être une nécessité pour mon personnage. Et vraisemblablement, cela n’apparait pas encore suffisamment clairement.

C’est sans doute la question qui reste encore à résoudre pour que le pitch fonctionne : « Pourquoi le personnage décide-t-il de retourner en Egypte ? » ou plutôt, en quoi ce départ est vraiment nécessaire pour lui ?

tue-et-mikp1120873p1120875p1120886

L’atelier s’est fini par une demi journée de rencontres avec des professionnels. Devant chacun d’eux, nous avons pitchés nos projets.  Leurs retours ont été instructifs. J’ai surtout pris conscience que la qualité des projets n’est nullement en cause quand il s’agit de pitcher.  Les annonceurs ne disent pas oui à un projet artistique, mais à une série de critères qui coincident avec leurs attentes, ou leurs créneaux de diffusion.  Parfois, ils sont simplement séduits par la prestation de l’auteur.  On en revient souvent à des choses aussi simples. Et j’ai encore du travail…

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.
Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>