Warning: Missing argument 2 for wp_widget() in /home/namirade/www/wp-includes/widgets.php on line 76
L'aventure d'un film » 2011 » décembre

Archive for ◊ décembre, 2011 ◊

20 déc 2011 BELFORT
 |  Category: CINE BLOG  | 4 Comments

Après Doha, il y a eu Belfort.

J’avais été préselectionné pour « film en cours » une aide à la post-production.

Le lauréat bénéficiait du soutien de plusieurs prestataires pour  finaliser le film.

Pour cela, je devais projeter le montage devant un jury, et en discuter avec eux.

C’est étrange de demander une aide à la post production pour un film qui vient d’être primé dans un festival.  Mais la version de Doha était provisoire, et le film était loin d’être fini.

Autant la projection à Doha a été enthousiasmante, autant celle de Belfort fut un cauchemar.

Je voyais tous les defauts de mon film, et  le travail qu’il restait à faire pour avoir un montage satisfaisant.

Et l’impression d’être jugé sur un travail en cours m’était insupportable.

J’étais dans un état d’angoisse épouvantable.

Aussi lorsque le jury a annoncé que mon film était le lauréat, ma gorge s’est nouée.

Il y avait là des professionnels du cinéma français qui croyaient dans le film.

J’ai compris d’où venait cette angoisse.

Les propos de G. mon ancien producteur, ne m’avaient jamais quitté.

 » Un réalisateur débutant qui fait un film de merde… »

Et j’avais douté.

Même si j’avais fait semblant de croire que tout cela ne m’avait pas affecté.

Maintenant, j’étais là entouré de gens enthousiastes, et qui allaient m’aider à finir le film.

- Ah…  tu as tourné en 16 mm ? Et où as tu développé le négatif du film ?

- Chez LTC

- LTC ? A ta place j’irai le récupérer rapidement.

- Ah bon. Pourquoi ?

J’étais ailleurs. Je n’ai pas senti la menace venir.

08 déc 2011 G.
 |  Category: CINE BLOG  | Leave a Comment

- Vous voyez quelque chose ?

- Rien  ?

- Vous ne voyez rien là ?

- Bah non. Dites moi.

- Il a un zizi. Ce sera un garçon

Ca m’a déçu.

J’étais persuadé que cela me serait indifférent d’avoir un garçon ou une fille.

Mais non.

Je crois que j’ai eu peur.

De ce qui pourrait se passer à l’adolescence.

De reproduire certains schémas familiaux.

Et d’un rapport de force à venir.

Tout ça à cause d’une histoire de zizi. C’est bête.

OSS était sur un petit nuage. Elle m’a dit qu’on appelait ça le choix du roi.

J’ai opiné. Après tout, l’adolescence ça passe vite.

Ma mère aussi était aux anges.

Ses cris m’ont percé les tympans.

Et il ne lui a pas fallu longtemps pour trouver un prénom.

- Il s’appellera G.

- Pourquoi tu veux que je l’appelle comme mon ancien producteur ?

- Comme ça, chaque fois qu’il fera des bêtises tu pourras donner une fessée à G.

Elle a éclaté de rire.

Moi pas.