Warning: Missing argument 2 for wp_widget() in /home/namirade/www/wp-includes/widgets.php on line 76
L'aventure d'un film » 2010 » mars » 22

Archive for mars 22nd, 2010

22 mar 2010 WONDER WOMAN
 |  Category: CINE BLOG  | Leave a Comment

J’ai appelé ma mère.

Je voulais lui parler du film. Devant une caméra.

Elle m’a reçue chez elle, après son brushing chez l’Oréal.

Elle m’a regardé allumer mon caméscope, faire mes réglages, patiemment.

Lorsque je lui ai annoncé que les réponses des diffuseurs étaient toutes négatives, et que le montant de l’avance sur recettes, une fois déduits les 50 000 euros que la production avait dépensés, ne suffirait pas à terminer le film, à moins de tourner la suite avec mon caméscope, elle a compris que la situation était grave.

Elle a commencé par me dire que c’était de ma faute, que j’avais fait une série de mauvais choix, et que je venais de foutre en l’air trois années de ma vie.

Il ne me restait plus qu’à  me mettre à travailler sur un nouveau film.

Puis j’ai senti la colère monter en elle.

-    Namir , Je ne te dis pas ça parce que je suis ta mère, mais je crois en toi. Même si je ne connais pas ton scénario, je sais que tu es un bon réalisateur. Intelligent et expérimenté. Alors, tu dois  terminer ce film. Coûte que coûte. Ton producteur est responsable de cette situation. Il devra  en assumer les conséquences. Quant à toi, tu devras  faire de grosses concessions.

Puis elle a montré du doigt mon caméscope.

- Mais aucune qui soit au détriment de tes exigences artistiques.

Elle, qui ne connaissait pas grand-chose au cinéma, avait compris que l’argent était le nerf  de la guerre, que le métier de réalisateur consistait à faire des choix parmi des contraintes  dictées par l’économie. Que le risque pour mon producteur était au pire, de perdre de l’argent. Tandis que le risque pour moi était de perdre beaucoup plus.

Puis elle a soupiré.

-   Tu as toujours eu un problème avec l’autorité. Je suis sûre que tu t’y prends mal avec ton producteur. Si tu veux, je viens avec toi. On va négocier avec lui la suite du tournage.

J’ai souri.

-   Mais d’abord, il faut que tu m’expliques : Qu’est ce que tu veux aller filmer  dans notre village ? Et quel est le rapport entre notre famille et les apparitions de la Vierge ?

Il était peut-être temps que je lui révèle de quoi parlait le film. Et qu’elle en était un des personnages principaux.