Warning: Missing argument 2 for wp_widget() in /home/namirade/www/wp-includes/widgets.php on line 76
L'aventure d'un film » 2009 » décembre » 15

Archive for décembre 15th, 2009

15 déc 2009 UN PETIT MOMENT DE BONHEUR
 |  Category: CINE BLOG  | 3 Comments

Mon producteur a téléphoné.

Il venait d’avoir des retours intéressés d’Arte, et de quelques distributeurs importants à qui il avait parlé du projet. Il avait besoin d’une dernière version du scénario. Rapidement.

Avec ma scénariste, on a travaillé d’arrache-pied. Les choses nous paraissaient claires. Le  résultat nous a semblé très satisfaisant. Avec un brin de réserve toutefois…

On avait fait de mon producteur un personnage du film, et je n’étais pas sûr qu’il allait apprécier de se découvrir ainsi dans le scénario. En attendant sa réaction, j’ai pris quelques jours de repos avec OSS, dans sa famille à Lyon.

Un repos bien mérité.

Ma mère qui rentrait d’Egypte a appris que je ne serais pas à Paris le jour de son retour. Elle m’est tombée dessus. Elle pensait que je l’avais fait exprès pour ne pas aller la chercher à l’aéroport.

A Lyon, Oss s’est engueulée avec sa mère. Elle a fait mine de regretter d’être venue.

Ma belle-mère a commencé à se lamenter.

« Mon coeur c’est pas une serpillère ou chacun s’essuie les pattes sales ».

Elle était paniquée, depuis que son fils avait perdu sa carte d’étudiant.

Ah les mères.

Dans le train du retour, OSS m’a relancé sur le prénom du bébé. J’avais déjà réussi à repousser cette discussion depuis huit mois.

Il faut dire qu’Oss est exigeante : pas de prénoms arabes, pas de prénoms finissant en « a », pas de prénoms trop courts, pas de prénoms trop communs, pas de prénoms de gens qu’elle n’aime pas, et plutôt des prénoms médiévaux, ou « comptoir de famille »

Je ne pouvais plus me défiler.

Alors chacun a fait une liste de 10 prénoms.

Oss a regardé ma liste. Aucun ne lui plaisait.

J’ai regardé la sienne. Aucun de me plaisait.

Il restait encore deux heures de trajet.

Alors chacun a pris sur soi. Et au bout de quelques minutes, on a réussi à trouver deux prénoms qui nous plaisaient à tous deux.

Et puis un troisième prénom est arrivé. Naturellement. Qui ne figurait sur aucune des listes.

En une heure, nous avions trouvé trois prénoms  potentiels.

J’ai regardé Oss,  heureux. Je n’en revenais pas.

Le train filait, et je pensais à tout le chemin parcouru depuis qu’on était ensemble.

Elle m’avait fait évoluer.  Je l’avais fait évoluer.

Je me suis endormi, épuisé.

J’avais l’impression d’avoir accouché.

En arrivant à Paris, j’ai allumé mon ordinateur.

Je venais de recevoir un mail de mon producteur.