Warning: Missing argument 2 for wp_widget() in /home/namirade/www/wp-includes/widgets.php on line 76
L'aventure d'un film » 2009 » février

Archive for ◊ février, 2009 ◊

27 fév 2009 Le poids du travail.
 |  Category: CINE BLOG  | Leave a Comment

Ce matin je suis monté sur la balance.

+3  kilos en deux semaines.

C’est toujours la même chose :  j’écris donc je grossis.

C’est dégueulasse et injuste ! Mon corps n’y est pour rien !

Il faut dire que j’écris dans le salon qui donne sur la cuisine.

Et Jean-Claude Bourré n’a toujours pas publié : « Maigrir en écrivant son scénario de long-métrage ».

Le salaud !

26 fév 2009 La Syrie
 |  Category: CINE BLOG  | Leave a Comment

Mardi 03 Mars, je vais partir en Syrie  suivre un atelier documentaire d’une semaine.

Ce sera mon  premier voyage dans un pays du moyen-orient.  Je suis assez excité.

L’objectif est de trouver des partenaires financiers dans le monde arabe, susceptibles de financer mon film, de rencontrer des gens, d’agrandir mon réseau de relations, indispensable dans ce métier.  J’en ai pris conscience cet hiver, et depuis j’ai compris…

Ce sera aussi un test pour moi, un moyen de vérifier si mon projet peut s’adresser à un public arabe.

Il y a des années, ma mère inquiète pour mon avenir, est allée voir une voyante qui ne savait rien de moi, hormis ma date de naissance. Elle a rassuré ma mère en lui disant que je ne serai pas homosexuel, mais que je ne me marierai jamais. Elle lui a aussi dit que je ferai un travail en rapport avec les images. Mais que je n’aurai pas de succès en France, et que la réussite et la reconnaissance viendraient de l’étranger. J’ai beau ne pas y croire, chaque fois que je pars à l’étranger, une petite lampe se met à clignoter dans mon cerveau.

Alors, peut-être que, la Syrie….

26 fév 2009 Ecrire, encore et toujours
 |  Category: CINE BLOG  | Leave a Comment

photo-54

Ca y est !

Je viens de déposer la dernière version du scénario au CNC ce matin.

Après deux semaines de ré-écriture qui se sont terminées hier au soir.

Comme toujours, c’est sous la pression d’une date butoir, que j’arrive à avancer efficacement.

Quel métier de patience et de persévérance…

En relisant la précédente version du scénario, j’ai compris la critique d’un des lecteurs qui trouvait le scénario un peu trop scolaire.

C’était vrai. Il y avait un certain nombre de scènes explicatives sur le contexte des apparitions et la situation de l’Egypte. Je pensais qu’elles étaient nécessaires à la compréhension du sujet, mais elles ne faisaient que noyer l’enjeu dramatique du film.

J’avais agi en bon élève, cherchant à faire un exposé, plutôt qu’en cinéaste racontant une histoire.

Après tant d’années de formatage : « thèse, antithèse, synthèse », il faut réapprendre la liberté de créer.

Un film, même documentaire n’est pas une explication de texte, et ne doit pas être informatif, ou exhaustif. C’est un récit. J’ai donc supprimé les séquences qui ne faisaient pas avancer le récit. Certaines ont été ré-écrites de manière plus cinématographique, c’est-à-dire en les intégrant dans la quête du personnage principal.

Cette version est meilleure que la précédente.

Maintenant c’est aux lecteurs de la commission de juger si elle sera la dernière….

Réponse dans un mois.

25 fév 2009 Pages perdues
 |  Category: CINE BLOG  | One Comment

Beurk…

Plusieurs pages d’articles perdues par une erreur de manip de ma part.

je vais me coucher, dégoûté…

15 fév 2009
 |  Category: CINE BLOG  | Leave a Comment

10 fév 2009 Miracle !
 |  Category: CITATIONS  | Leave a Comment

miracle1Voici une citation qui me fait penser à l’un des personnages de mon film, un photographe qui avait perdu l’usage de son bras droit, et qui l’avait retrouvé en voulant photographier la Vierge, au moment où celle-ci apparaissait à Zeitoun.

Le Dr Sacks reçoit une femme opérée d’une fracture de la hanche. Elle a, comme lui, inexplicablement perdu l’usage de sa jambe gauche. Sacks lui demande si elle n’a pas remué « au moins une fois ». Si, répond-elle, en écoutant une gigue irlandaise, son pied avait battu la mesure « tout seul ». Olivier l’engagera dans une musicothérapie à base de gigues. La dame impotente récupérera la locomotion.
Le monde 2 du 24 Janvier 2009
06 fév 2009 QUOI MA GUEULE ?
 |  Category: CINE BLOG  | Leave a Comment

05 fév 2009 Canal Plus
 |  Category: CINE BLOG  | Leave a Comment

Chez Darty, je suis vendeur dans le rayon télévision et vidéo.
D’une certaine manière, je reste assez proche de mon secteur de travail cinématographique.
Et puis avec le nombre d’abonnements Canal plus que je vends, j’ai l’impression d’œuvrer pour la bonne cause.
Aussi le jour où j’ai proposé mon film à Canal plus, et qu’ils l’ont refusé, j’ai eu envie de leur écrire une lettre pour leur dire que c’était dégueulasse de pas m’aider, alors que moi je les avais beaucoup aidé. Mais je n’ai pas eu le courage.
Et puis un jour, un client est venu m’acheter un lecteur de dvd portable. Il payait pas de mine, n’avait pas l’air très propre, et surtout, il m’a acheté un lecteur Proline premier prix à 99 euros, et sans la garantie 5 ans. Quand j’ai enregistré le bon de commande, j’ai tout de suite reconnu son nom. C’était un des responsables des préachats de films documentaires du groupe Canal plus. Il était là, en face de moi. J’ai eu envie de lui dire qui j’étais, et ce que je faisais. Mais je n’ai pas eu le courage.
Puis j’ai compris que c’était avec ce petit lecteur de dvd qu’il m’avait acheté qu’il regardait, entre deux trajets, les films qu’il décidait d’acquérir. Sur ce petit écran de 10 centimètres. J’ai alors eu envie de lui dire de choisir un modèle d’écran plus grand, que ca lui permettrait peut-être de mieux voir les films, et que ça lui permettrait de découvrir des choses qui lui avaient échappé jusque-là. Mais je n’ai pas eu le courage.
On croise beaucoup de monde chez Darty. Un jour peut-être, je pourrai faire un film à partir de tout ça. Un film que je proposerai peut-être à Canal plus.

05 fév 2009 VENDEUR CHEZ DARTY
 |  Category: CINE BLOG  | Leave a Comment

- C’est quoi un cinéaste ?
- Bah, c’est un mec qui fait pas de films pendant les neuf dixièmes de son temps.
- Et ça rapporte de l’argent ?
- Dans mon cas, non. J’ai parfois des rêves de richesse et de reconnaissance. Mais je m’en fous un peu d’être riche. Par contre, j’angoisse de devenir pauvre.
- Et comment tu gagnes ta vie ?
- C’est une question que je vais beaucoup me poser dans les semaines qui suivent. Parce que je n’ai plus d’assedics. J’ai bien pensé à faire des films commerciaux, mais je n’en suis pas capable. La pornographie me tenterait bien aussi, mais je suis trop timide.
- La prostitution ?
- Non, je ne suis pas assez généreux pour ça.
- Le bizness ?
- Trop peureux pour prendre ces risques
- Le traffic de drogue ?
- Je ne cours pas assez vite… éventuellement dans les maternelles, mais depuis vigipirate ils ont restreint l’entrée des écoles aux arabes de plus d’un mètre trente… il y a peut-être un creneau à prendre dans les maisons de retraites, je sais que c’est un marché de plus en plus porteur les vieux, mais je ne suis pas assez avant-gardiste.
- Et donc, tu vas faire quoi ?
- Je suis pas assez vif pour conduire un taxi, trop paresseux pour travailler dans le bâtiment ou la restauration. Je pourrai peut-être devenir intervenant professionnel dans les lycées pour jeunes filles de bonne famille, mais ma mère me l’interdit. Et vivre avec le RMI, c’est ma décence qui me l’interdit. Alors j’ai trouvé une solution provisoire : je suis devenu vendeur chez Darty.
J’ai une relative liberté et je gagne l’équivalent du RMI, mais en étant dans une activité structurante et qui me permet d’échapper à la solitude qui guette les artistes maudits.
Quand j’ai commencé, je me disais que j’arreterai Darty le jour où je gagnerai de l’argent avec mes films. Aujourd’hui je me dis que si je ne fais plus de films, je pourrais peut-être être embauché chez Darty.

05 fév 2009 Jeudi 5 février
 |  Category: CINE BLOG  | Leave a Comment

Janvier s’est achevé sur le dépôt des dossiers auprès de différents organismes culturels français, et chaines de télévision étrangères. Réponses en Avril-Mai.

Les jours suivants seront consacrés à la réécriture d’une énième version du scénario, suite aux retours critiques des membres du comité de lecture du CNC. L’écriture devra être achevée à temps pour le dépôt au CNC vers le 20 février.

Aujourd’hui avec Anne, ma co-scénariste, nous sommes allés au ministère des affaires étrangères, rencontrer Anne-Catherine Louvet, à la recherche de financements. Nous n’étions pas très optimistes, suite à son mail :

Bonjour

Merci de votre mail.

Le bureau du documentaire est en cours de plein transfert et pour l’instant nous n’avons pas de précisions quant à la politique d’acquisition de nouveaux programmes dans notre nouvelle structure, CulturesFrance.

Sachez seulement que nos budgets 2009 seront extrèmement réduits.

Cordialement

aclouvet

Mais nous souhaitions lui laisser mes films, pour qu’elle les regarde et puisse éventuellement décider de leur acquisition.
Aucune possibilité de préachat dans le cadre de Documentaires sans Frontières : l’aide a été supprimée l’année dernière. Pas non plus de possibilité d’achat de droits sur mon précédent film, car les budgets ont été drastiquement réduits. Bref, aucun espoir de ce côté-là. Et elle était très pessimiste pour la suite, avec le regroupement des services au sein du pôle Culture France.
C’était glauque et j’étais mal à l’aise dans cette situation où je fais un travail qui n’est pas le mien. J’aimerais mieux me concentrer sur la création que sur la production. En y repensant, j’aurai au moins puis lui laisser une petite pièce…
En tout cas, nous sommes repartis comme des cons avec nos films sous les bras dans l’attente d’un anonyme mécène portuguais, ou plus simplement d’un authentique miracle de la Vierge.

05 fév 2009 Les messages
 |  Category: CITATIONS  | Leave a Comment
« Dans ces deux livres (ceux de Camus) , contrairement à LEtranger, il y avait une intention, et cette intention débilitait l’écrivain. C’est là que j’ai réalisé ce qui pour moi est devenu quelque chose d’essentiel : que l’écrivain n’a pas de message à délivrer, et n’a pas de responsabilité à l’égard de qui que ce soit, ni de la société. C’est même dans la mesure où il accepte de n’avoir aucune responsabilité qu’il peut faire son œuvre. A la fin des années 40, la question de l’engagement de l’écrivain était absolument dominante. Mais pour moi l’écrivain s’engage autrement que par l’adhésion à une idéologie, un projet politique ou même un combat. »
Michel Vinaver parlant de Camus
(le Monde 2 de février 2009)
05 fév 2009 A PROPOS DE CE BLOG : ENCORE DES PROMESSES…
 |  Category: CINE BLOG  | Leave a Comment

bon bon bon…
je ne suis pas encore très régulier faute d’avoir trouvé le moyen de m’organiser pour que ce blog puisse être un moyen de communiquer et de réfléchir sur mon travail sans qu’il ne se substitue à mon travail.
pour cela, un peu de régularité et de discipline s’avèrent nécessaires….
Donc pour que les choses soient dites :
a partir du 15 février, il y aura toutes les semaines un nouveau message de ma part concernant l’évolution du film, les résultats des démarches, les questionnements ainsi que mes réflexions sur mon travail.
vos conseils et critiques sont évidemment bienvenus, car c’est aussi pour vous, lecteurs que je fais ce blog, et vos retours sont le seul moyen pour moi de savoir comment trouver le meilleur ton possible pour ce blog que je voudrais sérieux et ludique à la fois….
Si les journées étaient plus longues, j’aimerai mettre en ligne les films que j’ai fait, diffuser une fois par mois un petit film vidéo dans lequel votre serviteur tentera de vous montrer son univers, ainsi que des citations d’autres personnes qui me plaisent, m’inspirent, ou m’aident à avancer dans mon travail.
Vaste programme donc. Au turbin !